Divers

Publié le jeudi 18 juillet 2019

 

Depuis le 15 mai dernier, le département d’Ille-et-Vilaine est placé en état  de « vigilance sécheresse » : après un hiver sec n’ayant pas permis la recharge optimale des nappes souterraines, la pluviométrie du début de printemps a également été déficitaire.

– Les fortes chaleurs constatées à la fin du mois de juin et au début du mois de juillet ont également entraîné une augmentation de la consommation d’eau prélevée dans une ressource qu’il convient de préserver.

– Le déficit pluviométrique du mois de mai dépasse 40 % sur une large fraction du département et l’excédent de pluie du mois de juin a été moins important dans l’est du département.

Compte-tenu de cette situation, Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, préfète d’Ille-et-Vilaine, a décidé de placer certains bassins hydrographiques du département d’Ille-et-Vilaine en alerte sécheresse : le bassin du Couesnon et le bassin de la Vilaine en amont de Rennes.

Cet arrêté prend effet à compter de ce jour et demeure en vigueur jusqu’au 31 octobre 2019.

 

Afin de préserver la ressource en eau, les interdictions suivantes s’appliquent sur les bassins concernés :

  • le lavage des véhicules hors stations professionnelles,
  • le nettoyage des façades, terrasses, murs, escaliers et toitures,
  • le lavage de voirie,
  • le remplissage des plans d’eau,
  • la vidange ou remplissage des piscines familiales à usage privé,
  • la vidange des plans d’eau,
  • l’arrosage des pelouses, massifs floraux ou arbustifs, publics ou privés, entre 8 heures et 20 heures,
  • l’arrosage des terrains de sport entre 8 heures et 20 heures,
  • l’utilisation des fontaines publiques qui ne disposent pas d’un circuit fermé pour l’eau,
  • l’irrigation agricole

sauf :

– pour les serres,
– pour les cultures spéciales entre 18h et 11h (légumes de plein champs, horticulture, vergers),
– pour les autres types de cultures entre 18h et 11h uniquement à partir de retenues collinaires (ouvrages de stockage de l’eau), à remplissage hivernal, de surface ou par ruissellement d’eaux de pluie.

 

Si, dans le reste du département, aucune mesure de restriction ne s’applique pour l’heure, la préfète appelle chaque citoyen à faire preuve de civisme et à adopter une conduite éco-responsable pour diminuer la consommation d’eau et éviter tout gaspillage.

Partager cette page sur :